UNE HISTOIRE DE PAILLE

UNE HISTOIRE DE PAILLE

Article de Meva

Il y a quelques années, j’ai été profondément marquée en voyant la vidéo du déchirant sauvetage d’une tortue marine, avec une paille en plastique de 10cm coincée au fin fond de sa narine ensanglantée ! Certains l’ont sans doute déjà vue !

J’ai retrouvé le lien ici :

https://www.youtube.com/watch?v=wD031n5E_IM

Pour moi, ça a vraiment été un déclic !

Je devais avoir 9 ans. Et c’était très dur. Surtout qu’au Gabon et à Madagascar, où j’ai vécu, j’avais eu plusieurs fois la chance, de rencontrer ces animaux dans leur milieux naturels… entre celles qui venaient pondre sur les plages et celles avec lesquelles j’ai nagé en faisant du snorkelling ! C’était magique !

Je me dis aujourd’hui que tout le monde devrait voir cette vidéo, aussi horrible et dérangeante soit-elle, pour comprendre et prendre vraiment conscience du problème de la pollution plastique dans les océans, pour les animaux marins (entre autres !)…

Quand je dis que ça a été un déclic : depuis cette vidéo, il n’était plus question pour moi d’utiliser des pailles en plastique. Ni chez moi, ni chez les copains, ni au restaurant…

Ca fait maintenant des années qu’on les refuse systématiquement, quand on voyage en famille… « non merci !»… pas pratique bien sûr, dans les pays chauds et tropicaux, où jus et smoothies bien frais sont rois, et où les prises de conscience – et la volonté d’agir, même en connaissance de cause – sont à d’autres niveaux… mais on tient tête à boire sans paille, même nos boissons les plus épaisses : « Non merci ! ». Alors oui, c’est un renoncement, à un plaisir simple et tellement bon, mais pour la planète, non !

J’attends avec impatience et depuis un moment, l’application des lois qui visent à bannir les produits en plastiques à usage unique.

Et, en parallèle, je suis contente de voir que de plus en plus d’alternatives respectueuses de l’environnement existent. Des pailles végétales à usage unique (dans mon surf camp favori, ici au Panama, ils servent leur cocktail avec des tiges de papaye qui donnent un goût particulier à leur jus !)… des pailles jetables et recyclables en carton… j’ai même entendu parler des pailles en pâtes comestibles… et celles réutilisables, comme les pailles en bambou…

Après des années de « non merci pas de paille pour nous ! », nous nous sommes laissés tenter par des pailles réutilisables en inox.

Alors certes, ce n’est pas naturel, mais c’est un grand pas… Et là, c’est la révélation ! On retrouve à nouveau le vrai bonheur des smoothies épais à déguster tranquille avec une paille, sans renoncer à  notre volonté de protéger la nature. Une véritable fierté de les sortir lors des anniversaires par exemple ou quand on a des invités. Et d’expliquer nos démarches, en mettant en avant la possibilité d’autres alternatives sans renoncer aux plaisirs simples et tellement bon des pailles !

Elles ne quittent plus nos sacs, où qu’on aille ! Une véritable fierté de les sortir en toute occasion, n’importe où… et également la satisfaction d’avoir l’impression d’inspirer autant les petits vendeurs de rue de Raspaduro au Panama, par exemple, que les gens qu’on croise dans la rue… Oui c’est possible !

C’est un grand bond dans notre quotidien et je voulais le partager… toujours avoir avec soi les pailles réutilisables… un petit geste de tous les jours qui fait la différence pour la planète, sans tout autant renoncer à ses petits plaisirs…

Meva

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils