L’espadon chinois

On m’appelait le roi des poissons, je pouvais mesurer jusqu’à 7 mètres et peser plusieurs milliers de livres, mais on ne me verra plus que sur les photos.

Continuer la lecture

Le sylvandre

Je vis dans les bois et dans leurs clairières. Les troncs d’arbres sont pour moi une cachette parfaite. Quand je ferme mes ailes, ma couleur se fond parfaitement dans leur écorce.

Continuer la lecture

Le piopio de Nouvelle-Zélande

J’étais un chanteur infatigable, régalant généreusement mes amis les maoris de mes joyeuses vocalises. Ils m’appelaient piopio et me récompensaient de quelques miettes. J’étais un oiseau heureux et sans méfiance.

Continuer la lecture

Le thylacine

On m’appelait aussi Loup ou Tigre de Tasmanie et pourtant j’étais un marsupial. J’avais le corps d’un loup, les rayures d’un tigre, la tête d’un chien, et le même régime alimentaire : j’aimais bien brouiller les pistes comme vous voyez !

Continuer la lecture

Le tigre de Java

Les premières traces de mon passage sur l’île de Java datent de 80.000 ans. J’étais un mini tigre, pour un mini territoire, bien plus petit que mes cousins : environ 100 kgs tout de même !

Continuer la lecture

Le râle de Wake

Je vivais au milieu de nulle part, sur un atoll de rêve, presque invisible, perdu dans le Pacifique. Qui aurait cru que la guerre des hommes allait arriver jusqu’à nous ?

Continuer la lecture

Le grèbe de l’Atitlan

Ma meilleure amie s’appelait Anne* et elle a tout tenté pour essayer de me sauver. J’étais un oiseau, et pourtant j’ai cessé de voler lorsque mes frères et moi sommes arrivés sur ce lac Atitlan et nous y sommes installés.

Continuer la lecture

Le dauphin de Chine

Mon petit nom c’est Baiji, ce qui signifie dauphin blanc. Il y a très longtemps, j’en ai eu assez de l’eau salée du Pacifique, et j’ai élu domicile dans un fleuve : le Yang-Tseu en Chine.

Continuer la lecture

Le couagga

Je vivais dans les plaines arides d’Afrique Australe. Je ressemblais à mes cousins les zèbres, mais je n’avais des rayures que sur la tête, avec le corps brun, le ventre et les pattes blanches...

Continuer la lecture

Le rhinocéros blanc

On m’appelait Sudan, je n’étais pas blanc mais gris, avec une bosse sur le cou et des oreilles pointues, le plus grand des rhinocéros, et le plus lourd des animaux vivant sur Terre, après l’éléphant.

Continuer la lecture

Le crapaud doré

J’étais un splendide jeune mâle, orange doré, phosphorescent. Quand je me posais sur une feuille, je ressemblais à un bijou, offert à mon paradis vert du Costa Rica....

Continuer la lecture

La cordulie splendide

Lors de vos promenades sur les berges boisées des rivières chaudes et calmes, avez vous déjà aperçu un éclair vert ? C’était peut-être moi, peut-être ou peut-être pas : on me connait si peu ! ...

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu